Ce matin je lisais le partage de Marie-Pier Charon de Matin Magique (ICI), qui parle des obstacles que nous rencontrons et qui malgré tout font que nous sommes sur le chemin juste.

 

Personnellement, à chaque fois que l’autoroute était grande ouverte, que cela paraissait simple, idéal… Je me suis pris un mur, et certains très violents, vraiment… En tout cas, cela a TOUJOURS fini par de grandes souffrances. 

 

A l’inverse, quand ce n’était pas toujours confort, que cela venait toucher des parties de moi qui m’ont demandé à me dépasser, à aller chercher ces ressources à l’intérieur de moi, cela m’a TOUJOURS mené à vivres des expériences merveilleuses…

 

Un article de développement personnel qui te propose de voir les obstacles de ta vie comme des amis plutôt que des ennemis
J’en suis arrivée à me questionner sur ce fameux chemin : les obstacles de notre vie sont-ils des amis ou des ennemis ?

Et à changer mon regard.

 

Il y a une croyance qui veut que : si c’est pas fluide, facile, bref si il y a des obstacles c’est pas le bon chemin, on ne doit pas le faire… Une belle théorie que je trouve très malveillante pour soi, qui incite les personnes à abandonner leurs rêves et c’est bien triste…
Et si c’était plutôt le contraire ? Et si c’était juste se confronter à toutes ces portes que nous avons fermées pour mieux les ouvrir ? Et si ces obstacles étaient simplement le résultat d’expériences passées, où nous n’avons pas été en paix avec nous ? Et si ces obstacles étaient une invitation à transformer cette expérience et à grandir ?

 

Avec le recul je me rend compte que j ai pris des chemins faciles car j avais peur, peur de me confronter à ces obstacles, ces portes fermées, à mes blessures, mes souffrances, peur de ne pas être capable de….
Et j’ai compris qu’en les acceptant, qu’en les accueillant, et qu’en étant dans l’amour pour moi à ce moment là, je pouvais les dépasser et en faire une richesse sur mon chemin .
Dans une rivière, un fleuve, il y a toujours des obstacles en plein milieu. L’eau s’arrête-t-elle de couler ? L’eau se dit-elle : « ah non ce n’est pas le bon chemin » ? Non l’eau suit son cours, simplement !

 

Le chemin n’est pas toujours fluide, facile, pas toujours rempli d’amour pour nous (et nous pouvons aussi nous autoriser à manquer d’amour pour nous …je dis ça…ben je dis ça… ) mais si nous le regardons autrement, si nous avons le courage de nous regarder en face et de comprendre pourquoi nous avons pris ce chemin là, alors quoi qu’il y ait sur ce chemin, il sera toujours juste.

 

Le plus important, pour moi, c’est comment je vis ce chemin.

 

Je choisis de vivre le chemin en mode youpitralala

 

Je suis persuadée que notre vie peut-être facile et fluide, mais cela demande d’avoir le courage de dépasser les obstacles, d’aller voir au delà, et d’ouvrir les portes que nous avons, nous même, fermées. 

 

Dans cet article je te partage mon expérience, ce que j’ai vécu et compris (et pas juste lu dans un livre), tu as aussi le droit de ne pas être en accord avec elle, il n’y a pas de théories toutes faites, de généralités, de « cela doit être comme ça ou comme ça », et chacun a sa propre vérité. Cela étant, mon expérience reste mon expérience… (pas la peine de m’envoyer un mail pour la remettre en question 😉 ).

 

Et toi, les obstacles de ta vie : amis ou ennemis  ?