Il y a quelques semaines, mon écran d’ordinateur s’est cassé. Quel rapport avec le verre d’eau? Je vais y venir ;-). Cet incident a été le déclencheur d’une grosse, voir énorme prise de conscience.

De retour de vacances « j’oublie tout », je me reprends tous les « soucis » laissés à la maison dans la tête. Aïe. Et là-dessus, paf, écran d’ordinateur cassé, non réparable. Mon ordi, c’est un peu mon outil de travail principal.

 

P1450122

 Création sur écran, par Delphine Meyer

 

Et là je m’effondre. C’est trop!

Mais bizarrement il se passe quelque chose en moi, une sorte de clarté, comme si cet écran représentait un écran d’illusion qui s’est brisé pour voir la réalité de ma vie. Et c’est là que j’en viens au verre d’eau! Youpi, enfin! Mais avant petite interlude musicale…

 

 

Notre société, et surtout dans la société spirituelle, nous invite à voir le côté positif, l’enseignement, le cadeau, bref à regarder toujours le verre d’eau à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide. Ok. Mais que l’on regarde le verre d’eau à moitié plein ou à moitié vide, on regarde seulement un côté d’une pièce. 

 

Et si le verre était juste rempli d’eau?

 

En regardant le verre comme il est, sa forme, la couleur de l’eau, si je le trouve assez rempli, si j’ai envie de boire l’eau ou d’y rajouter du sirop? Bref en regardant la situation dans son ensemble et pas seulement une seule facette.

En voulant toujours voir le bon côté des choses dans ma vie, je me coupais d’une partie de moi, je me coupais d’une certaine globalité, d’une vision d’ensemble et au final j’ai fini par en souffrir.

Je me suis donc demandée : « mais est ce que ma vie, dans son ensemble me convient? ». Qu’est ce qui est ok et qu’est ce qui ne l’est pas? Je me suis donnée aussi l’autorisation de voir le verre à moitié vide et même pire!!! Je me suis autorisée à vider l’eau du verre, à le ranger pour en prendre un autre!! OH MY GOD!

Et vous allez rire (ou pas héhé), mais là, beaucoup de personnes me disent à ce moment là : regarde le bon côté des choses!!! Nous sommes les créateurs de nos vies, il faut connecter la joie. Ils ont lu dans mes pensées ou quoi??? Donc je confirme, là ça ne résonne plus du tout en moi! J’ai juste envie de regarder les choses comme elles sont et arrêter d’essayer de toujours voir le côté positif!

J’ai donc revisité les aspects de ma vie, comme si je rentrais dans une maison, regardant les couleurs, si elles me plaisaient ou pas, les travaux entrain de se faire, les travaux à faire et les endroits dans lesquels je me sentais bien. Je suis passée de : « ohhh le toit s’effondre! Oh chouette, je vais avoir un nouveau toit! » à « ah le toit s’effondre, ah j’ai donc besoin d’un nouveau toit. »

 

La vue d’ensemble pour connecter mes besoins.

 

Cette histoire de verre ou d’écran brisé m’a surtout permis de me connecter encore plus en profondeur à mes VRAIS besoins. Ben oui, ce n’est pas une ode critiquale (ok pas français mais totalement assumée), envers la société spirituelle, je prends ma responsabilité, personne ne m’a obligé à regarder le verre à moitié plein, j’ai juste suivi le troupeau. Et puis des fois, regarder le verre à moitié plein, c’est bien aussi ;-).

 

suivre le troupeau

Vous me voyez là, tout au fond?

 

Bye-bye illusion (ouh ouh ouh ahaha illusion), welcome reality!

 

verre rempli d'air

Ces verres sont 100 % rempli d’air… hélas 😉

Retrouvez également cet article sur http://decoeurasoi.fr/